Le site hobbyaeromodelismerc.com, est en maintenance.

Mon désir est de mettre sur le site des plans de haute qualité,de par leurs tracés mais dans la mesure du possible, leurs constructions en images, ceci afin de vous aider dans votre propre construction.

le site est désormais libre pour tout ce qui concerne le télé chargement des plans et autres, l'abonnement à hobbyaeromodelismerc.com n'est en faite que l'aide que vous souhaitez apporter, pour faire durer ce site.

Toute les plans alphabétique seront refait et mis a jours, avec dans la mesure du possible la photo de l'avion, son envergure longueur, poids, et moteur, dans ce domaine j'ai pas mal de travail, mais étant en retraite cela restera mon plaisir


Sur les avions existant réellement une légende sera ajouté.

 

Tous les plans sont désormais libre en télé chargement.

 

Mes site de réference :

 

Outerzone.co.uk

www.foro-aeromodelismo.com

Aero.modeller.com

plans.aerofred.com

airbonita

www.jivaro.models.org

hip pocket aeronaitics

Aeroplan

 

 

Je vous souhaite une bonne visite sur le site de toutes les constructions.

 

Pour me constacter, voici ma nouvelle adresse mail : rolandhoccry@gmail.com

 

 

 

Je reste bien sur à votre entiere disposition pour toute demande complementaire

 

L'administrateur du site Roland

 

 

 

 

 

 

Attention ca décoiffe

Bienvenue sur le site de toutes les constructions d'avions rc

Un grand merci à tous ceux qui ce sont abonnés, j'avoue que sans cela le site aurait été arreté .

Le but n'est pas de m'enrichir sur celui ci mais de le faire perduré dans le temps.Merci encore à vous tous.

 

Restant à votre entiére disposition et surtout merci à vous tous et bon voles.

Ceci étant dit finit les blablabla ca commence bonne visite

STAMPE RENARD SR7 Plan de LAURENT BUISSYNE RC Pilot

Construction du Stampe Renard par Roland Hoccry administrateur

 

Historique:

 

Le Stampe & Renard SR-7 est un avion monoplan d'entrainement belge, constituant l'ultime évolution du Stampe SV-4b fabriqué par les usines Stampe & Renard. Il fut construit à deux exemplaires et évalué par l'armée belge qui lui préfèrera le Marchetti SF-260. Il fut aussi construit à un seul exemplaire en France par les usines Farman, et évalué sous le nom de Farman 500 Monitor I. Un exemplaire de SR-7 (00-SRZ) est encore visible au musée de l'air de Bruxelles.

Ma construction Du Stampe Renard SR7 d'aprés le plan de Laurent Buissyne RC Pilot N° 89

Stampe Renard SR7
Stampe Renard SR7

Ce Stampe Renard SR7 est ni plus n'y moins que le Stampe SR4 biplan avec une aile en moins

Pour obtenir ce plan du Stampe SR7 Contactez Laurent Buissyne de RCpilot créateur de ce plan.Vous pouvez aussi obtenir le CD de cette construction ainsi et le kitt complet des découpes fait par Monsieur Laurent Buissyne.

Laurent si tu nous visite bonjour.

Certes la déco de mon Stampe n'est pas superbe , le motif est d'avoir pris ce qu'il me restait comme entoilage d'ou mon érreur

Bof il vol super bien ce qui reste le principal

FIESELER FI 156 STORCH Construction Roland Hoccry Administrateur

Historique:

 

Le Fieseler Fi 156 est un avion militaire de reconnaissance allemand de la Seconde Guerre mondiale, fabriqué par la Firme Fieseler et conçu en 1935.

Il est l’équivalent du Piper américain, il excella dans ses missions d'observation, de transport de personnalités ou de matériel, d'ambulance volante.

Il est surnommé Storch (cigogne en allemand) à cause de son train d'atterrissage haut sur pattes.

De 1935 à 1945, la Luftwaffe a utilisé environ 2 900 Fieseler Fi 156.

Caractéristiques techniques

C'est un avion à décollage et atterrissage court ADAC (STOL en anglais), ce qui permettait de le faire décoller et de le poser presque n'importe où. En effet, il n'avait besoin que de 50 m pour décoller et moins de 25 m pour atterrir, cela grâce à des becs de bord d'attaque et de volets à fentes.

Ces capacités particulières étaient, en plus de son décollage et atterrissage court, une vitesse de décrochage basse (moins de 50km/h) et sa manœuvrabilité.

Sa large surface vitrée lui permettait de servir d'excellent observateur.

Une mitrailleuse MG 15 de 7,9 mm était parfois installée à l'arrière.

Un grand nombre de Fi 156 a été produit durant l'occupation dès 1942 en France par Morane-Saulnier qui a développé après la guerre une version spécifique, notamment pour la Marine Nationale, le MS 502 Criquet à moteur en étoile Salmson de 240cv, puis le MS 505 Criquet à moteur en étoile Jacobs de 305cv.

 

Ma construction du Fieselle Storch FI-156 2500 mm envergure plan au format PDF

Pour pouvoir faire moi même cette construction du Storch, j'ai acheté son petit frere tout construit mais à une échelle moindre, je voulais simplement savoir si j'allais parvenir a faire la cabine du Storch, et bien je te le donne Emile j'ai réussis comme quoi on ce fait des montagnes avec pas grand chose, quoi que...........

Construction en images, par Roland Hoccry administrateur du site

NOUVEAU C-130 HERCULES

Ayant reçu à plusieurs reprise la demande du plan de cette avion Hercules C-130, que je n'avais malheureusement pas dans mes archives, j'ai aprés pas mal de recherches enfin j'ai réussis à me le procurer. un coup de bol, je l'avoue.

Ce plan bien sur au format PDF qui est désomait téléchargeable sur le site, mais aussi toutes les feuilles à imprimer et à assembler mais la m'en faire la demande par mail à mon adresse rolandhoccry@gmail.com.

De plus à la demande je vais construire cette avion afin de donner certain détails de cette réalisation,ma façon de construire ne regarde que moi, je ne suis pas un pro malgré toutes ces années dans le modélisme, j'ai encore beaucoup à apprendre et vos commentaires seront les bienvenue.

Alors à vos claviers merci.....

 

A suivre......

 

Conception

En 1951, après le blocus de Berlin et le début de la guerre de Corée, les États-Unis veulent moderniser leur flotte de transporteurs constituée de C-47 Skytrain et C-119 Flying Boxcar. L'US Air Force lance donc une demande pour un avion de transport d'assaut pouvant transporter 64 parachutistes, décoller et atterrir sur des pistes rudimentaires, et de fonctionner avec un moteur arrêté.

En 1952, l'USAF choisit le projet de Lockheed baptisé YC-130A et lui fait construire 2 prototypes. Le 23 août 1954, le premier vol a lieu à Burbank en Californie et dès le 9 décembre 1956, le C-130A Hercules est mis en service au sein de l'USAF.

Le 1 500e avion est livré au début de mars 1978. À cette date, Lockheed a livré 998 Hercules à l'armée américaine, 433 à des gouvernements étrangers et 69 versions civiles allongées L.100 à des compagnies civiles. Le total des heures de vol dépasse les 12 millions[1].

 

Sur cette photo l'aile na pas été mise pour la seul raison que mon fils aurait été chaché et la plus belle réussit est lui mais pas cette avion, mais ici ensemble tous les deux reste ma fiérté.

Bisous mon bébé, le pire c'est qu'il me pique tout mes avions.

Photo du plan du c-130 fuselage

Photo du plan du C-130 aile

Pour ce plan de l'Hercules C-130 m'en faire la demande par mail

Je vous ferais parvenir toutes les feuiles format A4 competes du plan il ne vous restera qu à les imprimer et les assembler

 

En cour de réalisation Roland Hoccry administrateur

 

Envergure : 1610 mm 

Fuselage: 1160 mm

Que trop souvent les plans sont en Anglais, mais tout le monde ne parle pas forcémént la langue de Shakespeare's, et pour moi comme beaucoup malheureusement ca reste un gros probème et bin ouich.... alors pour combler cette lacune j'utilise un traducteur " systran 4.0 ".

Si vous avez le même problème que moi me faire la demande je vous ferais parvenir ce logiciel qui pourra comme moi traduire l'Anglais vers le Français.

Elle est pas belle la vie tu te demande, laisse Madeleine je cause aux monsieurs....

De plus je vous ferais parvenir une convertion des cotes anglaise en cote française pouce via millimettre.

Ont est la pour ce rendre service je vous ferais parvenir la note en 2054, a mes 105 ans

Attention ma façon de construire reste la mienne mais chacun s'adpate a lui même, chacun à ces propre idées, trucs et astuces, l'important est de finir ce que l'on commence.

Le plaisir de construire et de voir l'évolution jour aprés jour pour finir et avoir dans ces mains ce qu'au début on a eu envie de réaliser, ressentir une fiertée devant le modéle et ce dire "je suis ballaise hein regarde il est pas beau mon truc muche , oh lui ai et mon mien alors.....

FUSELAGE :

Construction du fuselage

 

Tout d'abord et avant tout protéger votre plan à l'aide d'un film polyamide transparent,ceci afin de ne pas l'abimer pendant la contruction et le collage des pièces.

Le fuselage sera réalisé en deux demi- coques.

Les longerons serons coupés dans une planche de balsa de 5 mm ainsi que l'arrondi ce situant vers le nez de l'avion (voir photo N°1) cette opération sera à faire deux fois, pour le dessus et pour le dessous du fuselage.

Photo N°1
Photo N°1
Photo N°3
Photo N°3

Photo montrant le longerons avant en arrondi découpé dans la planche balsa de 5 mm

Découpez tous les couples du fuselage.

 

Photo N°3
Photo N°3

Ceci étant fait reste à les positionner et les coller à leurs emplacement respectif attention à bien vérifier l'équérrage lors du collage des couples (ont vous la dit et répeter je ne sais combien de fois, je note ceux qui suivent, à la fin de l'année il va y avoir des notes de 1 et de 2 mdr)

Photo N°4
Photo N°4

Sur le plan, les couples sont plein, pour des raison d'allégement sans risque de fragiliser la structure il serait bon de faire des trous dans les couples 4,5, et 6 comme sur la photo n°5

Dans les couples 7 et 11 il y a les encoches pour la fixation de l'aile au fuselage .

De plus j'ai rajouté des encoches suplémentaire sur les couples ceci pour faciliter le coffrage du fuselage, nos planches dans le commerce sont dans un format de 10 x 100 mm hors le dévolepement des couples sont supérieur a cette dimension, en ajoutant ce longerons on aura plus de facilité pour réaliser le coffrage.

Bien entendu cela reste un choix totalement personnel, ainsi que prevoir une partie avant du fuselage démontable pour y accéder dans le futur soit pour y mettre les batteries si vous avez pris le choix de moteurs électrique voir même les réservoir.

Pour ma part je vais rajouter un couple en ctp devant le couple N°4 en balsa de 3 mm, ainsi qu'un autre couple en ctp derriere le couple N°6 en balsa de 3 mm, ce qui me permettra de découper la structure de N°4 balsa à N°6 balsa pour avoir une partie démontable. 

Photo N°5
Photo N°5

Dans la partie démontable du dessus de mon fuselage, du couple N°4 au couple N°6, je vais positionner les longerons, puis je vais couper de façon a pouvoir retirer la partie complete démontable, devant le couple N°4 et derriere le couple N°7,  voir la photo N°7

Photo N°6
Photo N°6
Photo N°7
Photo N°7

Au préalable j'ai découpé mes deux couples en ctp ceux qui viendrons ce mettre à la fois devant et derriere les couples 4 et 6

Phot N°9
Phot N°9

Désormais il ne me reste plus quà positionner et collers les deux couples comme sur la photo N°10 et N°11


Photo N°10
Photo N°10
Photo N°11
Photo N°11
Photo N°12
Photo N°12

Mettre des pinces pour bien appliquer les couples

Une fois le sechage terminé, on pourra retirer cette parie démontable pour la coffrer et y ajouter les élément néccéssaire pour sa fixation.

Il vous faudra certainement remettre un petit coup de cutter pour faciliter cette enlevement de la structure.

 

Le coffrage de cette partie comme pour le reste du fuselage sera fait avec du balsa 15/10 eme

A ce stade de la construction je vais m'occupé de la partie avant du fuselage, comme je ne suis pas doué dans la réalisation de verriere pour ma part je vais faire ce nez ainsi que la cabine de pilotage, avec des chutes de balsa il y a une autre méthode celle de prendre du Roofmat et de découper dans ce produit les parties avant et de les ponçer; elles seront ajusté en phase final après le coffrage de l'ensemble du fuselage.

Cette opération me permettra de solidifier la partie avant de mon fuselage

Voir photo ci-dessous

Désormais je vais pouvoir continuer la construction du fuselage partie haute et arriere.

J'ai bien sur préparé mes couples F8, F9, et F10 en contre plaqué, ainsi que les supports de fixation d'aile ceux ci sont aux nombres de quatres, voir photo ci-dessous.

Photo N°21
Photo N°21

Ceci étant fait reste plus quà les positionner et coller à leurs emplacement

Le plan du Hercules C-130 à été réalisé pour un avion vol circulaire, donc il vous faudra vous adapter pour en faire un avion radio commandé pour cela prévoir le support servos entre les deux couples en ctp F7 et F8.

Je viens de m'appercevoir que j'ai fais un oubli, et oui cela arrive et surtout à mon age 63 ans c'est encore pire j'ai des neurones qui ont pris la fuite et ce n'est pas les seuls ma femme aussi d'ailleur , non la je déconne, quoi que !!!!! mdr.

J'en reviens à ce que je disais, j'ai oublié de faire les trous de passage de gaines dans le couple F 11, donc avant de mettre en place les couples F12,F13 et F14, je vais rectifié mon érreur et faire c'est trous de passage de gaine.

Ceci étant fait je possition et colle mon couple F12, vérifier toujour sa bonne mise en place avec une équerre.

Ayant préparé mes autres couples F13 et F14 voir photo N°24.

Il ne me reste plus qu'à les mettres à leurs place respective, les deux couples ne sont pour l'instant tenue que par le longerons supérieur de 6x6 mm je vais donc mettre les longerons de 10x5 mm ce qui vas me les faire tenir plus solidement, et surtout me premettra de mieux faire mon coffrage de mon fuselage partie haute

Photo n°24
Photo n°24

Sur cette photo vous pouvez remarquer que j'ai évidé un maximun mes couples, et que j'ai rajouté les encoches des longerons de 10x5 mm.

Vous pouvez voir que sur le plan proposé ces encoches n'exite pas, donc, c'est un rajout personnel il me sera plus facile de faire le coffrage

En faisant mes couples F13 et F14 n'ayant plus de balsa de 3 mm j'attends une livraison, j'ai voulu essayé de les faire avec des planches de 1mm balsa bien sur, mais pour obtenir mes 3 mm il ma fallu découper trois fois le même couple, mais pas n'impote comment le premier couple exemple pour le F13 je l'ai découpé de façon à avoir les fibres du bois dans le sens horizontal et ce deux fois plus un autre couple F13 la dans le sens vertical.

Ceci fait j'ai encoller complétement le premier couple fibre sens horizontal, puis j'ai positionner le couple suivant fibre vertical et enfin le dernier sens horizontal; ce qui me donne un couple de 3 mm trois plis, je me suis rendu compte une fois le sécharge terminé que ce couple est bien plus  rigide que si je l'avais fait dans une planche de 3 mm. Le séchage à été fait sous presse à bin oui...

Tout en restant bien sur un couple en balsa celui ci ce raproche dans la rigidité du contre plaqué tout en étant legé.

Astuce à retenir

 

photo n°35
photo n°35

Sur cette photo vous pouvez voir mes couples F12, F13, et F14 mis à leurs emplacements respectif le couple F14 est tenue uniquement à l'aide de la baguette de 6x6 mm balsa.

Voila pourquoi j'ai fait les encoches pour les baguettes de 10x5 mm.

 

photo n°26
photo n°26

Mise en place des longerons de 10x5 mm balsa

A ce stade de la construction pour le dessus du fuselage il ne me reste plus quà positionner le dernier couple F 15

Il vous faudra couper les longerons au raz du couple F15.

Notre fuselage de dessus pour le moment est terminé, a mettre de coté, pour faire le coffrage en balsa de 15/10 eme

Construction du fuselage demi couple de dessous

De la même maniere que pour le dessus nous allons positionner les longerons sur le plan, voir photo ci-dessous

Positionner les couples F1B, F 2B et F 3B, attention aleurs mise en place et surtout à l'équerrage de ces trois couples.

Voir photos ci-dessous

Ne pas oublier de faire le passage des bois dur section carré pour la fixation du train avant,sur les couples F2, F3 et F4, une fois ces couples mis en place mettre bien sur ces deux bois dur et les coller à la poxy deux composant

Le temps que cette opération seche, je vais m'occuper de l'arriere de mon fuselage pour la partie dessous bien sur.

Aprés avoir collé mes couple F12 B, et F13 B à leurs emplacement respectif je vais coller les longerons balsa 10x5 mm voir photos ci-jointes

Remarquez sur la derniere photo Ci-dessous j'ai rajouté deux longerons, ces deux longerons vont me servir à créer ma trappe arrière, mais aussi pour me faciliter le coffrage de mon arrière de fuselage, nous verrons cela ensemble un peu plus tard nous n'en sommes pas encore la.

 

Voila maintenant je vais mettre en place les couples suivant en commencant par le couples F10B, puis F9B,F8B,F7B, les collers à leurs place respectif et les maintenir avec des pinces comme sur la photo ci-jointe, ceci afin de bien les aligner aux couples du dessus du fuselage.

Ne pas oublier de mettre en place et de coller les deux longerons de 12x12 en balsa dur pour le support de train d'atterrissage, ceci fait reste plus qu'à mettre le couple F6B.

A ce stade de la construction il ne nous restera plus qu'à mettre les deux derniers couples F5B, et F4B

Désormais notre structure est réalisé, il va vous falloir preparer le train d'atterrisage avant et arriere dans de la corde à piano de 3mm.

Mettre en place les supprot de train.

Et mettre en place le train avant et arriere, ceci pour pouvoir faire le coffrage.

 

Le Coffrage

Le dialogue suivant est surtout pour toutes personnes qui débutes les autres circulés y a rien a voir aller hop............

Je note ceux qui suivent........

La plus grande difficulté est de former la planche de balsa, rien de difficile sur une forme carré mais la ou cela ce complique c'est sur une forme ovoîde en rapport a notre hercule celle ci étant ronde avec une finition ovoïde en bout de fuselage.

Certaine personne pour que la planche prenne la forme utilise de l'eau, moi j'ai une autre façon de faire et qui n'a rien à voir avec de l'eau mais qui donne une plus grande satisfaction, je dirais même plus "comme les dupont dupond" cela na rien à voir j'utilise de l'ammoniaque pur.

Certe l'odeur de ce produit est toltalement désagreable j'en conviens, mais pour tordre une planche quelque soit la forme c'est le top.

Je me suis amusé a former avec du balsa de 15/10 un rouleau de la même forme qu'une cigarette, et sans que ma planche craque. essayer avec de l'eau vous remarquerez que c'est plus difficile.

 

Autre conseil ne coupé pas vos planches juste mais laissé déborder il est plus facile de ponçé que de dire mince je suis trop court.

J'ai commencé sur notre hercules à coffrer la partit supérieur arriere, voir Photos ci-jointes

Remarquez qu'à l'emplacement de l'aile j'ai volontairement laisser déborder ma planche de balsa

Afin de découper l'emplacement exacte pour mon aile.Comme je le disais plus haut mieux vaux plus que moins, il est plus faicle de ponçé, que de j'ajouté un bout.

Surtout ne jamais vouloir aller trop vite, prendre son temps réflechir avant d'agir, une fois deux fois regarder comprendre mais surtout aller au bout de ce que l'on à entrepris.

Le coffrage arriere étant de forme ovoïde il vous faudra vous y reprendre à plusieurs reprise pour parvenir a ce résultat avec plusieurs planchette de balsa de 15/10 que l'on coupe et ajuste a leurs emplacement .

Mon coffrage étant presque terminer j'ai volontairement laissé en attente celui des roues avant et arriere de l'avion, de plus j'ai découper l'emplacement de mon aile, et ce en utilisant un gabaris des nervures central de l'aile, attention à bien le positionner avant de découper le surplus de balsa voir photo ci-dessous.

Désormais il me reste à finir le nez de mon hercules c-130.

Remarquez sur cette photo ma partie avant démontable pour acceder dans mon fuselage

Le fuselage ainsi effectué je vais m'occuper des deux train d'atterrissage en corde à piano de 3 mm les mettres en forme suivant le plan et les positionner, et les fixés à l'emplacement prévu.

Une fois cette opération fait je vais pouvoir finir ce coffrage laisser en attente.

 

Je vais apres avoir former le train d'atterrissage et mis en place , faire le carrénage des roues.

Voir photo ci-jointe

Mise en place du support du stabilisateur il sera réalisé dans une planche de balsa de 2 cm faconné et évidé voir plan partie arriere du fuselage.

Voir photos ci-jointe.

Reste désormais à profiler et poncer la partie ou le stabilisateur va se positionner faire une mise en place provisoire et poncer à nouveau si nécessaire pour obtenir la partie incurvé

A suivre

vous restez la hein...

De façon à pouvoir mieux travailler sur mon C-130, je vais me fabriquer une caisse de support, cette caisse en CTP de 5 mm va me servir à positionner mon fuselage de tel maniere que celui-ci restera dans la position que je souhaite, pour ce faire je vais reprendre le couple N°5 et N°12 et le reporter sur du contre plaqué de 5 mm puis en faire la découpe voir photo ci-jointe.

Voila désormais je peux mettre mon fuselage dans cette caisse afin de le maintenir en place sans risque que celui-ci tourne et bouge.

Dans la finition des carrenages des roues j'ai utilisé du roofmat bleu, ce produit est très léger et ce ponçe facilement pour le collage de celui-ci sur le balsa j'ai pris de la colle blanche a bois. "Sader"

Bien sur il faudra ponçer en protégeant le coffarge du fuselage avec des bandes de scotch pour peintre ceci pour ne pas abimer le fuselage.

La finition en dernier lieu sera assuré avec de l'enduit polyphilia c'est un enduit à l'eau mais exellent et de bonne resistance et surtout faicle à ponçer. Vous pouvez remarquer sur les photos ci-dessus j'ai déja effectueé et mis en place cette enduit pour boucher certaine défaut, une fois bien ponçé avec un papier de verre très très fin cela donne un aspect carrosserie.

 

Mon aile deja construite au par avant sera positionner dans son logement, ceci afin de faire la finition du bord d'attaque et la découpe des ailerons

Ont ne le voix pas bien sur les photos ci-jointe , mais lors de ma construction de l'aile j'ai mis des ficelles partant du centre de mon aile et allant au emplacement des moteurs ceci afin de pouvoir tirer les alimentation des moteurs, elle partirons donc du moteur 1 coté gauche et 2 vers le centre de mon aile et 3 et 4 coté drois vers le centre de mon aile, 

Sur les moteurs electrique il y à trois cables qui partent du moteur vers la batterie, il vous faudra faire de même pour alimenter vos Quatre moteur.

2 fils guide à droite et 2 fils guide à gauche, les 4 fils serons diriger vers le centre de votre aile, les fils en question vont servir à tirer les fils réels

Maintenant à ce stade de la construction, je vais faire la dérive et finir les volets du stabilisateur.

Pour la dérive rien de particulier, d'ailleur je ne me suis pas attardé dans les détails comme pour la réalisation de l'aile et du stabilisateur, lorsque l'on décide de faire ce style de maquette je pense qu'il faut avoir déja à son actif plusieurs réalisation.

Les photos ci-dessous montre la partie fixe de mon stabilisteur, elle sera coffré en balsa de 15/10, j'ai mis volontairement des renfort pour les charnieres. à ce sujet je vous ferais voir comment fixer vos charniere sans colle. à l'aide de cure dent.

 

 

Encore deux petite choses à finir sur cette dérive le sommet et devant la dérive le prolongement.

Et je vais en profiter pour faire la finition du stabilo la partie mobile.

Sur les photos cette dérive et mise à blanc comme pour le stabilisateur, la finition s'impose ainsi que la peinture avant de fixer définitivement cette ensembles

Comme je l'ai indiqué plus haut moi j'utilise de l'enduit de lissage polyfilia en tube prés à l'emploi, avec une spatule de ma fabrication, la j'ai découper dans un boitier vidéo un morceau en rectanglede 8 cm sur 10 avec les coins arrondies pour éviter les rayures sur les bords, cette petite spatule et souple et sera la mieux adapté pour mettre votre enduit sur la stucture fusalage aile etc.

C'est vrais que cette opération est la moins agréable dans la construction mais c'est celle qui va vous donner le résultat de votre travail, tout comme le ponçage "beurk".

Cette opération enduit et ponçage va vous permettre de rectifier les imperfection du au coffrage et autres, exemple trous mauvaise jonction des planches de balsa etc etc, Maman laisse je cause aux Monsieurs..............

Ponçé en arrondit, cela va vous permettre d'éffacer les rayures, poncer horizontalement va au contraire vous en faire, a vous de voir...

Surtout une fois cela fait bien essayer l'ensemble avec votre éponge humide et aspirer l'ensemble avec votre aspirateur.

Il ne vous restera plus qu'a fixer votre enduit avec une peinture d'impréssion a l'aide d'une patte de lapin mousse  laqueur ou si vous avez votre pistolet ou bombe, et enfin la couleur de finition avec les détails et les décoration que vous avez prévu.

 

J'avoue avoir pris un réel plaisir à faire cette avion, non pas pour moi mais pour aider la personne qui m'en a fait la demande.

Désormais les prochaine photos seront celles des bâtis moteur mais surtout de l'avion lui même une fois peint et décorer.

Maintenant je vais me faire plaisir faire le Broussard en 2.70 m, merci Jacques pour les plans que tu ma envoyé...

Le pere
le pere
le fils C'est plus ton tient c'est mon miens a meoua
le fils C'est plus ton tient c'est mon miens a meoua

William que tu prenne ma carte de crédit pour aller au Macdonald je disais rien je disais rien mais que tu me fauche mes avions la NON

Laisse Madeleine je cause à mon fils.........

Reste plus que les quatres batis moteur à réaliser et à positionner, faire les raccords des fils electrique batterie via moteurs et cette avion sera terminé.
J'avoue avoir pris un réel plaisir à le réaliser, je dois refaire une autre paire d'aile avec ailerons et aérofrein.

Ce qui est superbe c'est que j'ai reçu plusieurs messages avec demande de plan pour faire le C-130 Hercules, comme vous le savez je suis à votre entiere disposition pour vous venir en aide si vous rencontrez des difficultés, bien sur je parle pour toutes personne qui débutes dans la construction, les autres circulé y a rien a voir aller hop....

je rigole....

Voici ce que j'ai trouvé sur le net pour la décoration du C-130.

de plus vous trouverez une adresse ci-dessous pour l'achat de feuille décalcomanie

http://www.latelierduchef.eu/113-feuille-de-decalcomanie-pour-imprimante-jet-d-encre-transparente-.html

Attention je note ceux qui suivent il va y avoir de 1 des 2 et des 4 vous aller voir à la fin de l'année.......

BipeBipe...............

Prochaine construction le Broussard envergure 1856 mm.

A suivre dans la page N°6 construction

 

Merci à Georges lannay pour m'avoir fait cadeau non seulement du plan mais aussi de la revue, 

administrateur Roland Hoccry

Les avions qui suivent Ont tous leurs plans sur le site

FOKKER DVII

Fokker DVII
Fokker DVII

Historique[modifier]

Fin 1917, les armées de l'air alliées avaient, grâce à leurs nouveaux chasseurs SPAD et S.E.5, la maîtrise du ciel sur le front de l'ouest, Le gouvernement allemand fit alors un appel d'offres pour un avion de chasse monoplace amélioré. En janvier 1918, une démonstration à laquelle participèrent 31 nouveaux appareils, eu lieu à Berlin-Adlershof. Le choix s'est porté sur le prototype V.11 deFokker, qui devint plus tard le Fokker D.VII. Les plans avaient été réalisés par Reinhold Platz, le responsable du bureau d'études des usines Fokker. 400 appareils de ce type furent commandés et comme Fokker n'arrivait pas produire cette quantité dans le temps voulu par les autorités, son grand rival Albatros a participé à la production de cet appareil en les construisant sous licence à la demande de l'inspection des forces aériennes allemandes.

Conception[modifier]

Le Fokker D.VII faisait partie des meilleurs avions de la Première Guerre mondiale du fait de ses caractéristiques de vol et de son excellente maniabilité. Cet appareil était, à première vue, construit de manière conventionnelle, un biplan haubané à train rigide avec un moteur refroidi par eau et équipé de deux mitrailleuses, mais sous l'habillage en tissu se trouvait une structure en acier solidement soudée. Cette structure légère, rigide et supérieure à celle de la plupart des autres avions, lui permettait d'effectuer des manœuvres très délicates sans dommages. Il fut équipé d'un moteur Mercedes DIII ou d'un moteur d'altitude BMW IIIa plus puissant (185 ch). Les appareils équipés de ce dernier reçurent la dénomination Fokker D.VIIF. L'inconvénient du moteur BMW était qu'on ne pouvait l'utiliser à pleine puissance qu'à partir d'une altitude de 3 200 m, mais il permettait alors de voler légèrement plus vite qu'avec le moteur Mercedes (200 km/h au lieu de 187 km/h).

 

FOCK WULF

Fock Wulf
Fock Wulf

Le Focke-Wulf Fw 190 Würger était un chasseur-bombardier monoplace et monomoteur utilisé par l'Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale, à partir de 1941 et jusqu'en 1945. Il ne réussit jamais à remplacer complètement le Messerschmitt Bf 109 comme principal chasseur de la Luftwaffe, bien qu'il lui fût supérieur. Il fut produit à plus de 20 000 exemplaires. Grâce à sa polyvalence issue d'une construction modulaire, il donna naissance à un grand nombre de modèles dérivés qui lui permirent de remplacer le Junkers Ju 87 (Stuka) comme avion d'appui des troupes au sol, et le Messerschmitt Bf 110 comme chasseur lourd pour lutter contre les bombardiers, lorsque ces deux derniers avions furent devenus beaucoup trop vulnérables pour continuer à être envoyés au combat. Il fut le premier vrai chasseur-bombardier de la Luftwaffe.

AVRO ANSON

Avro Anson
Avro Anson

Avro 652[modifier]

Deux bimoteurs pour les Imperial Airways[modifier]

Monoplan bimoteur à aile basse construit entièrement en bois, le premier Avro 652 effectua son premier vol le 7 janvier 1935 et, les essais en vol n’entraînant que le remplacement de la gouverne de direction à compensation aérodynamique par une surface compensée par masses, le certificat de navigabilité fut délivré le 1er mars suivant.

Deux exemplaires furent construits et livrés simultanément aux Imperial Airways à Croydon le 11 mars 1935, les [G-ACRM] Avalon (c/n 698) et [G-ACRN] Avatar (c/n 699), un nom de baptême malheureux rapidement transformé en Ava. Ces appareils furent utilisés pour des opérations nolisées et le transport de poste entre Croydon et Brindisi (Italie) avant d’être transférés à l’Air Service Training de la RAF en juillet 1938, recevant finalement les numéros de série [DG655] et [DG656] en février 1941. Utilisés par la 1st School of Photography puis transférés au No.811 Sqdn (Royal Navy) de Lee-on-Solent (en) en juillet 1941, ils furent certainement passés au pilon avant la fin de la guerre.

Description[modifier]

L’Avro 652 se présentait donc comme un monoplan bimoteur dont l’aile basse était construite d’une seule pièce et entièrement en bois. Trapézoïdale en plan avec des saumons arrondis, des ailerons de grand allongement et d’importants congés raccordant cette voilure au fuselage. La structure reposait sur 2 longerons-caissons en épicéa et des nervures en contreplaqué supportant un revêtement en contreplaqué. Deux moteurs 7 cylindres en étoile Armstrong-Siddeley Cheetah V étaient montés directement à l’avant de l’aile, carénés par des capots à corde assez profonde et prolongés par des fuseaux moteurs relativement volumineux logeant un réservoir d’huile à la partie supérieure, le train d’atterrissage principal à la partie inférieure. Ces moteurs entraînaient des hélices bipales métalliques à pas fixe Fairey Reed.

L’utilisation de cintres en bois permettait d’adoucir les formes du fuselage dont la structure de base reposait sur des tubes d’acier soudés et un revêtement entoilé. L’empennage se caractérisait par des congés de raccordement au fuselage soignés, une flèche assez prononcée des bords d’attaque et la position très basse du stabilisateur. La pointe avant du fuselage s’articulait sur la gauche pour donner accès à une soute à bagages, précédant un poste de pilotage biplace côte-à-côte. Éclairée par deux hublots de chaque côté, la cabine était aménagée avec quatre sièges à armature métallique. On accédait à l’appareil par une porte arrière située à gauche, percée d’un hublot circulaire et faisant face à un cabinet de toilettes. Plus en arrière une soute à bagages avec porte d’accès à droite.

L’ensemble offrait des lignes harmonieuses et reposait sur un train principal assez court, de forme inhabituelle, se relevant vers l’avant, et une roulette arrière fixe.

 

BRISTOL BEAUFIGHTER

Conception[modifier]

Le projet démarra fin 1938 dans le but de réaliser un chasseur lourd bimoteur, puissant, bien armé et pourvu d'une bonne autonomie. L'avion conserva les ailes et la partie arrière du Bristol Beaufort, la partie avant et les moteurs eux étaient nouveaux. Le prototype vola le 17 juillet 1939. À cette date une commande de trois cents exemplaires avait déjà été émise, les premiers Mk.IF arrivèrent en septembre 1940 dans les détachements du Fighter Command. Le Beaufighter était rapide, bien armé et très puissant ce qui lui permettait de compenser le poids des différents équipements de bord. Quelque 5 562 exemplaires furent produits.

Sa carrière opérationnelle[modifier]

Les premiers Mk.IF servirent comme chasseurs de nuit et lorsque les Allemands stoppèrent les raids sur Londres, le Squadron 615 avait obtenu cinquante victoires dont treize pour John Cunningham et son observateur Jimmy Rawnsley. Ils servirent également comme chasseur diurne à long rayon d'action. Par la suite, en Europe, les versions suivantes des « Beau » se distinguèrent dans les attaques de navires par torpillages et à l'aide de roquettes.

Les Beaufighter restèrent en service en première ligne dans la RAF jusqu'en 1950.

 

FOKKER DR1

Fieseler Fi 167 

 

Le Fieseler Fi-167 était un avion torpilleur et de bombardement en piqué embarqué .

Avec le début de la construction du Porte-avions Graf Zeppelin en 1937 , il fallait pouvoir acceuillir des avions mais lesquels ?

Deux firmes allemandes se penchèrent sur la question , Arado et Fieseler.

 

Fieseler FI 167
Fieseler FI 167

LOCHKEED VEGA

Conçu par John Knudsen Northrop et Gerrard Vultee, qui ont ensuite fondé chacun leur propre entreprise, l'avion était initialement destiné à servir sur les lignes aériennes propres de Lockheed. Ils décidèrent de construire un avion de quatre places qui soit non seulement robuste, mais aussi le plus rapide. Utilisant les dernières créations dans les fuselages monocoques, ailes de type cantilever et le meilleur moteur disponible, le Vega a tenu sa promesse de vitesse.

Le fuselage était monocoque, construit à partir de feuilles de contreplaqué plaquées sur des nervures en bois. Avec un grand moule en béton, un demi fuselage était stratifié en sections avec de la colle, puis une vessie de caoutchouc était descendue dans le moule et gonflée à l'air pour comprimer la stratification sur la forme. Les deux moitiés de fuselage étaient ensuite été clouées et collées sur un treillis de nervures. Avec un fuselage construit de cette façon, le longeron d'aile devait être dégagé, ils ont donc décidé de faire un longeron unique monté en porte à faux sur le dessus de l'avion. La seule partie de l'avion qui n'était pas particulièrement profilé était le train d'atterrissage bien que les versions de production portait d'élégantes « guêtres ». Comme propulsion, ils ont choisi le Wright Whirlwind, qui délivrait 225 ch (168 kW).

 

retrouvez le plan du Locheed Vega à la lettre L

ARADO

L'Arado Ar 96 est un avion d'entrainement avancé allemand de la Seconde Guerre mondiale. Cet élégant monoplan fut un des principaux avion d'instruction de la Luftwaffe.

 

Le développement de cet avion débuta en 1936 quand Arado se vit notifier par le RLM un marché de 1 294 millions de Marks pour trois prototypes et une cellule d’essais statiques. Pour répondre à ce programme d’avion d’entrainement avancé Walter Blume dessina un monoplan cantilever entièrement métallique au dessin très pur et de conception très avancée pour son époque. Il se caractérisait par un fuselage monocoque de section ovoïde logeant un poste de pilotage biplace en tandem protégé par une large canopée vitrée. Le train principal s’escamotait latéralement dans la section centrale de voilure. Initialement le relevage s’effectuait vers l’extérieur, la voie étant donc pratiquement aussi étroite que celle du Bf 109, mais il fut rapidement jugé nécessaire d’opter pour une voie plus large pour des pilotes encore mal dégrossis. Les jambes du train furent donc retournées pour se relever vers l’intérieur.

Il apparut vite que cet appareil constituait un excellent instrument de transition entre les biplans de début Ar 66Fw 44 ou Go 145d (en) et les chasseurs monoplans les plus modernes. La production de série fut donc lancée dès 1939 à l’usine Arado de Brandenburg, mais également chez AGO à Oschersleben-Bode.


retrouver le plan de l'Arado à la lettre A

GRUMMAN LYNX

Le Grumman American AA-1 série est une famille de lumière, 2 places avion . La famille comprend l'original American Aviation AA-1 Yankee Clipper et AA-1A formateur, le Grumman American AA-1B formateur et TR-2 et le Gulfstream américain AA-1C Lynx et T-Cat. [1]

retrouver le plan du Grumman Lynx à la lettre G

CHRISTEN EAGLE 2

Le Christen Eagle II, qui devint plus tard le Aviat Eagle II dans les années 1990, est une voltige sportive biplan avion qui a été produite dans le Etats-Unis depuis les années 1970.

 

Conçu pour rivaliser avec le Pitts Special , l'Aigle II est commercialisé sous forme de kit pour la construction résidentielle. II Eagle est un petit avion de configuration classique avec une seule baie, égale-span décalés ailes de biplan contreventés avec un I-jambe. Le pilote et un passager assis en tandem unique sous une grande verrière . Le train de roulement roulette de queue est fixé, avec les mainwheels logés dans des carénages simplifiés . Le fuselage et la queue sont constitués de tubes en acier, avec la partie avant du fuselage peau en métal et la partie arrière du fuselage et la queue en tissu. La structure de l'aile est en bois et recouvert de tissu. En 2011, plus de 350 avions volaient. [1]

retrouvez le plan du Christen Eagle 2 à la lettre C

Beaucoup de nouveaux plans ont étés rajoutés sur le site  de tres beaux plans.

Voir les pages Nouveaux plans 2013

Motif De décoration 

Newsletter